Digitanimal dans le projet GELOB pour détecter les attaques de loups

L’Union de Petits Agriculteurs et Éleveurs dirige le projet GELOB, développé avec l’Université Polytechnique de Madrid et les entreprises Digitanimal, RBZ, Consultants en Biologie de la Conservation et la Fondation pour l’Investigation en Éthologie et Biodiversité.

Notre système, hautement connu et étendu dans la communauté d’élevage, apporte une innovation technologique qui permet d’améliorer la rentabilité et l’efficacité dans les différentes exploitations d’agro-élevage. Dans le cadre du projet nous continuons d’ améliorer notre contrôle du bétail pour détecter et prévenir la présence de loups.

Réunion GELOB – Salon d’actes de la Mairie de Buitrago de Lozoya

L’objectif principal du projet GELOB (« Gestion de l’Élevage Extensif en Habitat avec des Loups ») est de freiner l’un des problèmes les plus graves auquel doivent faire face l’éleveur/euse dans son quotidien, l’attaque de loups sur leurs exploitations.

Même si ce problème affecte la plus grande partie de la péninsule, Ávila est la province de Castille et Léon qui a souffert le plus d’attaques de loups jusqu’à présent cette année, avec plus de 50% des attaques enregistrées de toute la région. Pour cela, beaucoup d’éleveurs/euses demandent une solution qui leur permettent d’avoir leurs animaux saufs et de les contrôler pour éviter de se retrouver avec plus d’animaux tombés sur leurs terrains.

Entreprises Groupe Opératif Projet GELOB

Pour aider dans ce devoir, le dispositif GPS et de surveillance Digitanimal a été choisi, celui-ci est installé sur le cou des animaux, permettant d’étudier leur comportement et, le moment arrivé, de pouvoir détecter des attaques de loup. Ceci se réalisera à travers le suivi continu du bétail, en analysant son activité et son comportement quotidien, voir et analyser les zones fréquentées et, en résumé, interpréter les anomalies détectées dans le comportement de l’animal ou enregistrées par les propres capteurs du dispositif Digitanimal.

En collectant ces données, on désire identifier le moment de l’attaque pour avertir l’éleveur/euse grâce à des alarmes envoyées à son Smartphone. De plus, on étudie la possibilité d’incorporer un dispositif qui, en détectant l’attaque, met en place une réponse sonore ou lumineuse gênante pour que le loup et l’effraie.

UPA, UPM, Digitanimal, RBZ et Consultants en Biologie de la Conservation et la Fondation FIEB

L’équipe Digitanimal

Téléphone : +34 914 126 657

Email : info@digitanimal.com