Moutons et chèvres avec des dispositifs GPS dans la transhumance

Dans l’article d’aujourd’hui nous parlerons de l’évolution de la transhumance, du Big Data et des bergers de demain. Moutons et chèvres avec des dispositifs GPS digitanimal.

Index

  • La transhumance Big Data définit les chemins pour les bergers de demain
  • La chaîne de montagnes d’Albarracín : enclave en transhumance
  • Innovation et transhumance vont main dans la main

La transhumance Big Data définit les chemins pour les bergers de demain.

Digitanimal est en train de participer à la première route de transhumance digitalisée de moutons, qui a commencé le 2 novembre dernier de Teruel, organisée avec l’Interprofessionnelle d’Ovins et Caprins (Interovic) et la Faculté de Vétérinaires de Saragosse. Plus de 3 000 moutons ont commencé leur marche depuis des pâtures d’hiver, de Teruel jusqu’à Jaén, dans un parcours qui sera surveillé grâce à notre technologie.

Les organisateurs de cette route pour l’élevage de brebis pourront savoir, depuis leur téléphone, où se trouvent ces moutons, par des colliers qui portent des dispositifs avec des capteurs servant à surveiller ces animaux. De cette manière, on peut savoir en temps réel la localisation de ces derniers et le type de pâturage qu’ils mangent.

Les animaux feront un parcours de 500 kilomètres.

La chaîne de montagnes d’Albarracín : enclave de transhumance.

La chaîne de montagnes d’Albarracín, depuis des temps immémoriaux, a été l’une des enclaves avec le plus grand volume de troupeaux de transhumance de notre pays, étant actuellement l’une des seules régions où encore le pâturage de mouton à longue distance reste en vie.

Bien que beaucoup de voies pour le bétail se retrouvent aujourd’hui en abandon, au XXI siècle encore plusieurs troupeaux de transhumance montagnarde réalisent à pied le trajet de 500 kilomètres, qui les sépare d’Andalousie (depuis le sud de Castilla la Mancha au nord d’Andalousie) par le Chemin Royal de Cuenca.

Innovation et transhumance vont main dans la main.

La Faculté de Vétérinaires de Saragosse a développé ces dernières années une activité d’enseignement innovante qui a permis aux étudiants de se rapprocher de la transhumance ovine. Cette activité a été menée à bien en accompagnant pendant 24 heures, au mois de novembre, un troupeau de 3 000 moutons de la race Merina variété Monts Universels, piloté par trois bergers, depuis la commune de Guadalaviar dans la province de Teruel jusqu’à Viches en Jaén.

Dans cette expérience participent chaque année un total de 32 élèves répartis sur 4 périodes de six jours chacune (8 élèves par équipe plus deux professeurs). Sur le sentier, en plus des tâches qui surgissent, à la fin de la journée se réalise une réunion-discussion sur les différentes questions qui se posent dans le but de générer des inquiétudes avec différents aspects de l’activité d’élevage.

Depuis plusieurs années de fonctionnement, ce projet a permis à nos étudiants d’avoir un contact direct avec le secteur, en leur permettant d’expérimenter à la première personne la complexité de la transhumance, de connaître l’environnement et les conditions dans lesquelles cette activité se déroule et de mettre en pratique les connaissances théoriques et pratiques acquises à la Faculté sur la pathologie et la thérapie, l’élevage en pâturage, la manipulation et les comportements des moutons, etc.