Premier test de Sensowave à l’intérieur du projet AFarCloud en bovin sur les systèmes de pâturage extensif

Le 26 avril dernier, les premiers tests furent réalisés ont été effectués dans le cadre du projet AFarCloud. Les participants ont pu voir comment les nouveaux outils, utilisés dans le projet, peuvent changer la façon dont le bétail est géré dans les systèmes de pâturage extensif.

Dans l’Union Européenne – 28, il y a plus de 180 millions de ruminants. En moyenne un ruminant a besoin d’une surface de pâturage de 0,66 hectares, ce qui signifie qu’environ 120 millions d’hectares sont consacrés au pâturage. L’herbe à pâturer est l’aliment pour bétail le moins cher qui soit, et elle a été associée avec de bas niveaux d’émissions GES.

La société perçoit aussi le pâturage comme étant sûr, naturel et respectueux du bien-être et les systèmes de pâturage peuvent promouvoir le bien-être animal en facilitant l’expression d’un comportement normal. Pâturer améliore la production, l’environnement et la biodiversité.

La gestion des systèmes de pâturage peut maximiser la production du bétail. À travers la pâture, le bétail encourage la croissance des plantes, augmentant par conséquent la production de fourrage. Pâturer aide aussi à promouvoir la croissance des plantes et herbes autochtones. De plus, les urines et déchets d’animaux recyclent de l’hydrogène, du phosphore, du potassium et d’autres nutriments pour les plantes, qui retournent dans le sol, pour devenir prospères et capables de produire et stimuler la production des variétés de plantes.

En addition, la gestion dans de nombreux parcs utilisant le pâturage aide à la réduction d’incendies en diminuant la quantité de combustibles potentiels, comme les larges accumulations de fourrages. La gestion du pâturage a deux objectifs principaux : maintenir la durabilité du pâturage et protéger le bien-être animal.

Cependant, la gestion du pâturage est exigeant pour les éleveurs, dû au fait qu’ils n’ont pas les outils nécessaires pour les aider à mesurer la masse de fourrage disponible et la consommation en herbe, mais aussi du manque d’approches pour les aider à contrôler le pâturage. Il y a plusieurs difficultés pour utiliser le pâturage comme : difficulté de contrôler les rations et optimiser l’utilisation des prairies, conditions climatiques instables, efficacité de travail, etc.

D’un autre côté, le pâturage a un principal désavantage et c’est la perte d’animaux durant la période de pâture. Ne pouvant localiser ou surveiller l’animal pendant des mois, il est impossible de prendre des actions préventives qui mitigent les effets de maladies possibles, d’attaques ou de manque de nutrition adéquate. Ceci conduisit à l’intensification de certains systèmes de production de ruminants, qui utilisèrent un abri et une récolte mécanique d’aliments pour mieux contrôler la production.

Ces systèmes de production intensive sont maintenant défiés comme étant non viables, en termes d’efficacité de production, impact environnemental et bien-être animal.

À ce jour, la seule technologie d’élevage majeure sur la production extensive de ruminant est l’identification électronique, Cependant, la gestion d’animaux en pâturage requiert des enregistrements automatiques de comportements en pâturage et d’autres paramètres des animaux.

Les solutions d’élevage de bétail en pâturage ont un impact potentiel sur l’amélioration du bien-être animal en assurant l’absence de faim et de soif, l’absence de douleur, de blessure ou de maladie, l’absence d’inconfort, de peur et de détresse, et la liberté d’exprimer un comportement normal.

L’IoT et l’apprentissage technologique peuvent offrir une solution innovante, spécialement aux éleveurs de bétail extensif. Des accessoires portables incluant des capteurs combinés avec de la technologie GNNS peuvent fournir de l’information sur la localisation liée au comportement animal. Surveiller le comportement est important pour la détection de fertilité bovine ou de maladies. C’est aussi important de fournir de l’information sur la densité utilisée en pâture et de gérer des champs en accord avec l’information enregistrée précédemment.

Sensowave a développé un petit collier avec GNNS, des capteurs de mouvements et de température qui permettent la surveillance animale dans des exploitations d’élevage. Ce premier ensemble de dispositifs a été validé par l’exploitation de bétail possédé par la famille Blanco, gérée par le père avec l’aide de ses fils à Ávila, Espagne.

Durant les prochains mois, les nouveaux développements Sensowave au sein du projet AFarCloud seront validés dans cette exploitation.